Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil Cliquez L'image Ci

  • : Cameroun -Tic & développement.net
  • Cameroun -Tic & développement.net
  • : Portail d'information du Réseau d'organisations de la société civile Camerounaise œuvrant pour les Tics et le développement durable du Cameroun
  • Contact

QUI EST EN LIGNE

Nombre de visiteurs ce jour
et ceux en ligne à l'instant

weblogs

ACTUALITEE TIC & DEVELOPPEMENT

Le réseau RICPTID collecte et indexe du contenu provenant de plus de 250 organes de presse ou media ainsi que  200  sources d'informations sans oublier ceux redigées par les correspondants du reseau ses informations sont basées sur les Tics et le  développement durable ayant une portées sur le Cameroun et l'Afrique                                
Pour  tous ceux et celles qui désirent soutenir nos actions , veuillez cliquer simplement   sur les publicités  affichées sur notre blog
Michel Fosso (Coordonnateur du RICPTID) mail:micfosso@yahoo.fr-  Tél:  +237 677 69 56 18

 

Dérniers Infos TIC & Developpement

Cameroun. Réseaux Sociaux : Paul Biya veut des ministres «Androïdes» Après avoir demandé le 11 février dernier, lors de la 50ème Fête de la Jeunesse, à la jeunesse dite Androïde de son pays, de saisir les opportunités qu’offrent les TIC (Technologie de l’Information et de la Communication), le président Paul Biya prescrit à ses ministres d’être plus présents sur le World Wide Web.
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 16:26

Les progrès technologiques de ces dernières années ont permis à de nombreux pays africains  de sortir de leur éternel enfermement. Ils ont surtout permis au continent berceau de l’humanité  de s’arrimer à des pratiques qui jusqu’ici relevaient encore pour eux de la pure sorcellerie !

Aujourd’hui, le téléphone et l’internet principalement côtoient sans difficulté  le quotidien des jeunes africains, même dans les zones les plus reculées. Les jeunes africaines de leur côté, ont très vite vu en l’internet notamment,  un instrument idéal et efficace  pour la recherche du prince charmant ; surtout de peau blanche !

Quelles sont les réelles motivations de ces filles ? Qui sont – elles ? Réussissent – elles ? Comment ? La petite ballade que nous avons menée dans plusieurs villes camerounaises nous a permis d’en savoir davantage sur ce fait social qui est loin d’être banal ; mais peut- être plutôt  préoccupant.

source photo:cabinda.org

 

Le Cameroun est aujourd’hui et sans aucun doute l’un des pays d’Afrique subsaharienne où l’essor des nouvelles technologies en général et de l’internet en particulier a été l’un des plus spectaculaires.

Difficile de faire cent mètres dans une grande ville camerounaise  sans croiser sur son passage un cybercafé. Une activité qui depuis quelque temps est même devenue l’une des plus rentables du pays ; notamment en milieu jeune. Quant à ses inconditionnels, il s’agit principalement des jeunes, de sexe féminin surtout. A l’exception des quartiers universitaires où on retrouve dans les cybercafés presque toutes les catégories sociales de tous sexes confondus, dans les autres localités, les principaux clients des cybers sont essentiellement des jeunes femmes mariées ou non qui y passent parfois toute la journée.

Cependant, en dépit de toutes les opportunités qu’offrent cette toile mondiale, elles semblent plus intéressées par une chose : trouver son prince charmant, surtout et surtout de peau blanche quelque soit son âge, son passée, son rang social ou même sa moralité ; car même le dernier des blancs disent – elles est mille fois mieux que le premier des noirs. « L’on ne sait jamais ; dans la vie il faut toujours tenter sa chance, car il est difficile de savoir de quel coté viendra le bonheur… » Nous a martelé une jeune dame tout en dialoguant (par messagerie instantanée) sur un site de rencontre très prisé ici.

Plus loin, dans chaque cybercafé, il est aménagé des salles V.I.P pour des clientes aisées, mais aussi, d’autres salles réservées à certaines choses plus sérieuses : ici, à la demande de leur futur « époux » blanc, les femmes prennent certaines positions afin de permettre à ces derniers de mieux confirmer leur physique. Parfois, elles vont jusqu’à leur étaler leur parties intimes au moyen des mini cameras (webcam).

Pour NATHAN, jeune moniteur de cybercafé à Bafoussam à l’ouest du Cameroun, avoir un cyber sans toutefois aménager une telle salle vous engendrera un manque à gagner considérable.

Il est certes vrai que malgré cette grande percée de l’internet, les prix sont restés jusque là toujours un peu au dessus du revenu du Camerounais moyen ; mais cela n’arrête en rien l’ambition de celles – ci, dans la mesure où c’est devenu presque une activité pour elles. Et si elles le prennent au sérieux c’est parce qu’elles savent que ce n’est pas du temps perdu ; d’ailleurs, bien que n’ayant pas de statistiques fiables, le nombre de couples mixtes qu’on  rencontre dans les villes et villages camerounais l'illustre à suffisance. Bien que ces couples donnent l’impression d’être comme tous les autres, il convient très rapidement de préciser, qu’il ne s’agit que d’une union entre une personne voulant changer son statut social et une autre en quête de découverte ou de marchandise.

Dans un contexte occidental marqué par l’individualisme et les exclusions de toutes sortes, certains occidentaux, incapables de se trouver une  âme sœur chez eux y ont vite vu une occasion idoine. Pour certains, il est juste question d’explorer le monde. Enfin, pour une dernière catégorie, c’est un moyen pour recruter des jeunes femmes destinées aux lieux de  plaisir en Europe, surtout qu’ils savent que  pour la jeune camerounaise l’essentiel est de voyager, peu importe ce qu’on va faire là bas ; même s’il faudra juste voir l’Europe et mourir !

Plus loin, dans leurs familles, des filles qui réussissent à faire venir leur blanc au pays sont perçues comme des modèles de réussites. Dans la mesure où l’argent qu’elles extorquent à ces blancs leurs permettent de relever le niveau de vie de leurs familles.

Du côté des autorités, le phénomène semble ne rien signifier... pour eux, il s’agit de la vie privée des gens, ....mais pourtant !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vos Anonces sur notre site

Passez vos Annonces sur notre site et bénéficiez de la meilleure visibilité du Web sur 


Donnez votre avis à propos
de notre Site

Les Tic et le développement durable au  Cameroun
Tel : +23777695618

Mail : cdevelopnet@yahoo.fr

PHOTO DU MOIS

La photo du mois affiche les outils TIC


 

TOP Teléchargement

3) Comment trouver des fonds auprès des organisations de financement ?
4)Tout savoir avant entamer un projet dit de  Developpement
5) Stratégie Nationale de Développement des TIC au Cameroun
6)Glossaire de mot de developpement.pdf
 

PUBLIER UNE INFORMATION
Vous avez une information, une correction, un témoignage ou un document  à publier? Alertez vite l'équipe de la rédaction  appuyez sur Contact et envoyer

Nous vous rappelons que vous êtes seul responsable des propos publiés sur notre blog.

LIENS PARTENAIRES

 

NOUS CONTACTEZ

Club RICPTID
Tél:    (237)677695618 / 
698506870

POUR NOUS ECRIRE CLIQUEZ SUR  :Contact 

VOTRE SOUTIEN COMPTE
Vous appréciez les articles que nous mettons en ligne et notre manière d'aborder l'actualité. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous offrir une information indépendante.
Merci de vos généreuses contributions.
Envoyer vos dons  ou contribution
par westen union
au nom du Ricptid

et signalez nous a cette adresse
Cliquez sur Contact