Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil Cliquez L'image Ci

  • : Cameroun -Tic & développement.net
  • Cameroun -Tic & développement.net
  • : Portail d'information du Réseau d'organisations de la société civile Camerounaise œuvrant pour les Tics et le développement durable du Cameroun
  • Contact

QUI EST EN LIGNE

Nombre de visiteurs ce jour
et ceux en ligne à l'instant

weblogs

ACTUALITEE TIC & DEVELOPPEMENT

Le réseau RICPTID collecte et indexe du contenu provenant de plus de 250 organes de presse ou media ainsi que  200  sources d'informations sans oublier ceux redigées par les correspondants du reseau ses informations sont basées sur les Tics et le  développement durable ayant une portées sur le Cameroun et l'Afrique                                
Pour  tous ceux et celles qui désirent soutenir nos actions , veuillez cliquer simplement   sur les publicités  affichées sur notre blog
Michel Fosso (Coordonnateur du RICPTID) mail:micfosso@yahoo.fr-  Tél:  +237 677 69 56 18

 

Dérniers Infos TIC & Developpement

Cameroun. Réseaux Sociaux : Paul Biya veut des ministres «Androïdes» Après avoir demandé le 11 février dernier, lors de la 50ème Fête de la Jeunesse, à la jeunesse dite Androïde de son pays, de saisir les opportunités qu’offrent les TIC (Technologie de l’Information et de la Communication), le président Paul Biya prescrit à ses ministres d’être plus présents sur le World Wide Web.
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 13:58
Les gens: Les artistes camerounais encore en mode «old school» Le monde est aujourd'hui en mode numérique! C'est évident que les artistes utilisent de nos jours, la Technologies de l'information et de la communication (Tic), pour se faire connaître et se vendre. Ils mettent en ligne leurs actualités, des bouts de leurs spectacles, leurs photos, leurs œuvres, leurs clips, leurs performances, leurs contacts et y vendent leurs œuvres. Une ouverture rapide et instantanée au monde. Si cette technique de communication est désormais une réalité ailleurs, au Cameroun, cette religion ne fait pas encore beaucoup de fidèles dans le milieu des artistes. Ils sont nombreux, des artistes camerounais qui n'ont pas de site Internet, encore moins un blog (qui est pourtant gratuit). Ces anti-tic se recrutent en majorité parmi les anciens et les jeunes artistes locaux. Parmi les anciens, on note de grosses pointures de la culture camerounaise, dont les œuvres mises en ligne, seraient d'un apport important pour la postérité. Entre autres, Koko Komegne, Ben Decca, Ottou Marcelin, Joseph Francis Sumegne, Ange Ebogo Emerent, Kouokam Narc6, Gédéon Mpando (de regrettée mémoire), Tala André Marie, Sam Fan Thomas, Ekambi Brillant, Jack Djeyim, Henri Njoh, Pierre Didy Tchakounté, Dina Bell etc. Beaucoup de jeunes artistes locaux ont curieusement adopté cette mode, «old school» Il s'agit entre autres de Nono Flavie, Nicole Mara, Serges Polo, Koppo, Narc6 Pryze, X-Maleya, Tonton Ebogo, Majoie Ayi, Jean-Michel Dissake Dissake...ils utilisent davantage les moyens classiques de communication (radio, télévision, pressé écrite et affichage). Quelques-uns d'entre ces derniers ont un compte sur le réseau social, Facebook. Et plus rien! Joe Mboule Dans des moteurs de recherches comme Google, on retrouve quelques infos (parfois pas très exactes) sur ces artistes, grâce aux articles des journalistes et les contributions des internautes qui mettent souvent en ligne, leurs vidéos. Pourquoi cette traîne face aux nouvelles technologies? Joe Mboule qui n'a qu'un compte Facebook pour le moment, tente une explication: «je n'ai pas encore trouvé d’administrateur pour un site Internet mais, j'ai quelqu'un qui gère mon compte Facebook et puis, je n'ai pas assez de temps». Il reconnaît pourtant, comme nombre d'autres retardataires: «la visibilité sur le web est d’une importance capitale pour leur carrière». A l'opposé, certains artistes camerounais ont compris l'apport des Tic dans leur carrière. Ce sont davantage des artistes qui ont flirté avec l'international. Sans glande surprise, on retrouve dans cette short-liste, des noms comme Richard Bona, Ndédi Eyango, Manu Dibango, Gino Sitson, Joël Mpah Dooh, Charlotte Dipanda, Marole Tchamba, Lady Ponce, Belka Tobis, Eddy Berthy, Justine Gaga, Alexis Prigas, Valéry Ndongo, etc. Des jeunes qui n'ont pas les Moyens de s'offrir un site Internet, se sont rabattus vers des blogs, qui, eux sont gratuits. Entre autres, Duc-Z, Krotal... Pour la chanteuse centrafricaine, Idylle Mamba, Internet est aujourd'hui le moyen le plus sûr de conquérir le monde entier «je suis connue à travers le monde grâce à Internet. Ce qui serait impossible juste avec les Cd et Dvd. C'est incroyable de savoir que quelqu'un écoute et apprécie ce que vous faites à l'autre bout du monde, c'est parfois par ce canal qu’on a des sollicitations, des critiques, des connaissances dans le domaine où on exerce.» Les artistes camerounais ont donc tout intérêt se mettre à jour. A bon entendeur. A vos claviers. Le million FCFA... pour ouvrir un site Internet Avoir un site Internet, n'est pas la chose la plus aisée, parce que cette démarche nécessite beaucoup de moyens financiers. En moyenne le million FCFA. C'est ce qu'il faut débourser pour avoir un site Internet bien fait et entretenu au quotidien. Mais avant d'être visible sur la toile, l'artiste doit suivre deux étapes très importantes. La première, consiste à se rapprocher d'un webdevelopper, qui conçoit, mûrit et développe le projet. C'est le gros du travail explique Franck Armel Nzokou Forgang, Webdevelopper et Webmaster que nous avons rencontré. «C'est le Webdevelopper qui matérialise ce que l'artiste a dans sa tête. Dans le cas où il n'a aucune idée du site qu'il veut ouvrir, le webdevelopper lui propose une maquette pour validation». Ce travail de conception peut durer, des semaines voire des mois, tout dépend de la complexité du projet. C'est également en fonction de ce dernier critère que le prix est fixé. Mais, précise le technicien, on ne peut pas concevoir un bon site Internet, à moins de 500 000 FCFA quand il s‘agit des particuliers et moins de 1 000 000 FCFA, quand le client est une entreprise. Quand le Webdevelopper a fini son travail, le dossier (ensemble des fichiers qui constituent le site), est transmis à un hébergeur. Selon le dictionnaire Petit Larousse illustré 2011, l'hébergeur est un prestataire de services équipé de disques durs et de serveurs qui propose aux internautes le stockage de leurs contenus et leur diffusion sur le web. Au Cameroun, ils peuvent être des fournisseurs comme Camtel, Orange, Mtn, Ringo etc. C'est en fonction de la taille du fichier que l'hébergeur fixe les prix de ses services. Mais contrairement à la conception, les prix sont relativement abordables. En moyenne, 30 000 FCFA à débourser tous les ans pour que les intendantes aient accès au site du client. Passé ces deux étapes, le client qui peut être un artiste, doit s'attacher des services d'un Webmaster pour alimenter en permanence de nouvelles informations de son site. Au final, une colossale somme à débourser pour avoir une visibilité sur le web. Pour ceux qui n'ont pas la possibilité de s'offrir ce luxe, ils peuvent payer un site professionnel déjà conçu sur internet et l'alimenter eux-mêmes. La formule la plus simplifiée et gratuite qui s'offre à ceux qui n'ont pas de moyens sur la toile est le blog. Créent gratuitement mais l'espace est réduit et le design très souvent statique. Mieux que rien en tout cas...

Partager cet article

Repost 0
Publié par le messager
commenter cet article

commentaires

serrurier paris 8 26/08/2014 09:54

Je vous complimente pour votre critique. c'est un vrai travail d'écriture. Continuez

. Dans Plombiers questions de nuit, vous avez un service en changement où il a mieux à faire des serrurier paris parisiennes. Comme l?extérise Michel Serrure. Serrure) Contact enregistré Agrave; serrurier paris paris serrurier paris pas cher ouvez commande cylindre, refaires et des techniciens, nous interventions de temps pour un dépanner tous le vide, remplacer un cylindre un services qualifi& Eacute. Dans le 1er artisan expert se dédommagés.

Vos Anonces sur notre site

Passez vos Annonces sur notre site et bénéficiez de la meilleure visibilité du Web sur 


Donnez votre avis à propos
de notre Site

Les Tic et le développement durable au  Cameroun
Tel : +23777695618

Mail : cdevelopnet@yahoo.fr

PHOTO DU MOIS

La photo du mois affiche les outils TIC


 

TOP Teléchargement

3) Comment trouver des fonds auprès des organisations de financement ?
4)Tout savoir avant entamer un projet dit de  Developpement
5) Stratégie Nationale de Développement des TIC au Cameroun
6)Glossaire de mot de developpement.pdf
 

PUBLIER UNE INFORMATION
Vous avez une information, une correction, un témoignage ou un document  à publier? Alertez vite l'équipe de la rédaction  appuyez sur Contact et envoyer

Nous vous rappelons que vous êtes seul responsable des propos publiés sur notre blog.

LIENS PARTENAIRES

 

NOUS CONTACTEZ

Club RICPTID
Tél:    (237)677695618 / 
698506870

POUR NOUS ECRIRE CLIQUEZ SUR  :Contact 

VOTRE SOUTIEN COMPTE
Vous appréciez les articles que nous mettons en ligne et notre manière d'aborder l'actualité. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous offrir une information indépendante.
Merci de vos généreuses contributions.
Envoyer vos dons  ou contribution
par westen union
au nom du Ricptid

et signalez nous a cette adresse
Cliquez sur Contact