Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil Cliquez L'image Ci

  • : Cameroun -Tic & développement.net
  • Cameroun -Tic & développement.net
  • : Portail d'information du Réseau d'organisations de la société civile Camerounaise œuvrant pour les Tics et le développement durable du Cameroun
  • Contact

QUI EST EN LIGNE

Nombre de visiteurs ce jour
et ceux en ligne à l'instant

weblogs

ACTUALITEE TIC & DEVELOPPEMENT

Le réseau RICPTID collecte et indexe du contenu provenant de plus de 250 organes de presse ou media ainsi que  200  sources d'informations sans oublier ceux redigées par les correspondants du reseau ses informations sont basées sur les Tics et le  développement durable ayant une portées sur le Cameroun et l'Afrique                                
Pour  tous ceux et celles qui désirent soutenir nos actions , veuillez cliquer simplement   sur les publicités  affichées sur notre blog
Michel Fosso (Coordonnateur du RICPTID) mail:micfosso@yahoo.fr-  Tél:  +237 677 69 56 18

 

Dérniers Infos TIC & Developpement

Cameroun. Réseaux Sociaux : Paul Biya veut des ministres «Androïdes» Après avoir demandé le 11 février dernier, lors de la 50ème Fête de la Jeunesse, à la jeunesse dite Androïde de son pays, de saisir les opportunités qu’offrent les TIC (Technologie de l’Information et de la Communication), le président Paul Biya prescrit à ses ministres d’être plus présents sur le World Wide Web.
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 06:44

Depuis plusieurs années, les TIC font l’objet d’un intérêt tout particulier. Selon la Commission des sciences et de la technologie au service du développement, les TIC «revêtiront une importance cruciale pour le développement durable dans les pays en développement» . Plusieurs initiatives ont été prises sur le plan international pour appuyer les efforts de l’Afrique dans le développement d’une infrastructure et des services de communication interconnectés avec les autoroutes mondiales de l’information pour permettre à ces pays de raccourcir les chemins vers le développement durable et soutenu. Même si, d’une façon intuitive, la plupart des acteurs s’entendent sur le rôle positif que les TIC peuvent jouer pour le développement, les liens entre le développement et l’usage des TIC n’ont pas encore été clairement établis et rigoureusement étayés par des faits réels et à partir d’expériences vécues en Afrique. L’enjeu en Afrique repose donc sur sa capacité de création de richesses pour d’abord la réduction significative de la pauvreté, mais aussi pour hisser à des niveaux jamais atteints et de façon soutenue sa capacité de création de richesses. Hamadoun Touré, secrétaire général de l’Union Internationale de Télécommunication, dans un entretien à African Manager, met l’accent sur la volonté des instances gouvernementales de favoriser le développement économique par la création et l’exportation de services à valeur ajoutée,


5 ans après le SMSI, plusieurs stratégies africaines ont été mises en place pour atteindre les objectifs de 2015. Comment voyez-vous l’état des lieux dans les  pays africains en matière de TIC ?


Les TIC, c’est le domaine où les objectifs vont être concrétisés, c’est sûr. Parmi les 8 objectifs de développement  de millénaire, l’objectif 8 est celui qui concerne  la communication et de l’information.  C’est le seul objectif qui est aujourd’hui à l’heure.
Il s’agit pour nous d’utiliser les technologies de l’information et de la communication de façon à aider à accélérer les autres secteurs, à savoir la santé, l’éducation. Nous ne pourrons jamais atteindre ces objectifs d’ici 5ans sans la télémédecine ou la télé-éducation.  L’utilisation des nouvelles technologies nous permettra de pouvoir atteindre les autres objectifs que soit ce soit le commerce, le transport, l’économie d’énergie…
Les technologies de l’information et de la communication ont un impact sur les secteurs de la vie sociale. C’est pourquoi j’ai mis en place au sein de l’Union en coordination avec la directrice  générale de l’UNESCO la commission haut débit qui a fourni un rapport au secrétaire général des Nations Unies, le 19 Septembre, juste à la veille de sommet sur le millénaire afin de pouvoir fournir contribution. Cette année, nous célébrons Tunis + 5. On peut dire que  2010 est une année charnière, c’est l’année au milieu (entre 2005, la deuxième phase de la SMSI et  les objectifs fixés pour 2015). Il s’agit pour nous de faire une analyse de ce qui a été atteint jusque-là, de revoir les nouvelles stratégies et d’accomplir les actions nécessaires pour réaliser les objectifs escomptés à l’horizon 2015.
Nous sommes pleins d’espoir, parce que le continent africain a été pour la première fois en tête des indicateurs économiques positifs du point de vue croissance de mobile. Le continent africain a été numéro 1 en matière de statistiques de l’UIT pendant 5 ans, et cela ne peut pas être fait par hasard. Cela veut dire qu’il y a quelque chose de bon qui  a été fait dans le continent africain.


Du point de vue réglementaire ?


Du point de vue réglementaire, les TIC sont le seul domaine où les mêmes opportunités s’offrent à tout le monde. Il s’agit pour chaque Etat dans ce monde  de mettre en place une structure réglementaire et législative qui devrait être attractive pour l’investissement  privé. Il s’agit pour ces pays, là aussi, de mettre en place une structure de formation et d’éducation. C’est le rôle qui incombe au gouvernement après avoir une vision de développement et au secteur privé pour investir. Nous ne manquons pas de leaders dans ce domaine, et je suis vraiment très satisfait.


Parmi les recommandations retenues, renforcer les capacités et promouvoir l’innovation. Pouvez-vous nous en parler ?


Il faut renforcer les capacités dans tous les domaines non seulement pour le développement de l’infrastructure mais surtout fournir des efforts pour le développement de contenu, ce qui nous manque aujourd’hui.


Y a-t-il des aides proposées par l’Union pour faciliter l’intégration des jeunes dans les TIC ?


Absolument, il y a des aides disponibles, mais, personnellement, je suis contre le système des aides. Je dis qu’il faut créer les conditions appropriées pour que le secteur privé puisse travailler en donnant les opportunités aux jeunes de s’intégrer dans le marché de l’emploi, leur donner la chance d’innover et de créer. Partout, il faut trouver les financements pour créer des nouveaux projets. Il s’agit pour les gouvernements de mettre en place une structure réglementaire qui puisse être attractive pour le secteur privé et cela existe déjà dans plusieurs pays. Je peux donner l’exemple de la croissance du mobile où l’Afrique est numéro 1 dans le monde depuis 5 ans. Il s’agit pour nous de transposer la leçon qu’on a prise dans le secteur du mobile à l’Internet et pour la création du haut débit et la création de contenu. Voilà le challenge auquel nous faisons face. En mettant en place une bonne politique, on peut  stimuler les jeunes.


Wiem Thebti

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vos Anonces sur notre site

Passez vos Annonces sur notre site et bénéficiez de la meilleure visibilité du Web sur 


Donnez votre avis à propos
de notre Site

Les Tic et le développement durable au  Cameroun
Tel : +23777695618

Mail : cdevelopnet@yahoo.fr

PHOTO DU MOIS

La photo du mois affiche les outils TIC


 

TOP Teléchargement

3) Comment trouver des fonds auprès des organisations de financement ?
4)Tout savoir avant entamer un projet dit de  Developpement
5) Stratégie Nationale de Développement des TIC au Cameroun
6)Glossaire de mot de developpement.pdf
 

PUBLIER UNE INFORMATION
Vous avez une information, une correction, un témoignage ou un document  à publier? Alertez vite l'équipe de la rédaction  appuyez sur Contact et envoyer

Nous vous rappelons que vous êtes seul responsable des propos publiés sur notre blog.

LIENS PARTENAIRES

 

NOUS CONTACTEZ

Club RICPTID
Tél:    (237)677695618 / 
698506870

POUR NOUS ECRIRE CLIQUEZ SUR  :Contact 

VOTRE SOUTIEN COMPTE
Vous appréciez les articles que nous mettons en ligne et notre manière d'aborder l'actualité. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous offrir une information indépendante.
Merci de vos généreuses contributions.
Envoyer vos dons  ou contribution
par westen union
au nom du Ricptid

et signalez nous a cette adresse
Cliquez sur Contact