Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil Cliquez L'image Ci

  • : Cameroun -Tic & développement.net
  • Cameroun -Tic & développement.net
  • : Portail d'information du Réseau d'organisations de la société civile Camerounaise œuvrant pour les Tics et le développement durable du Cameroun
  • Contact

QUI EST EN LIGNE

Nombre de visiteurs ce jour
et ceux en ligne à l'instant

weblogs

ACTUALITEE TIC & DEVELOPPEMENT

Le réseau RICPTID collecte et indexe du contenu provenant de plus de 250 organes de presse ou media ainsi que  200  sources d'informations sans oublier ceux redigées par les correspondants du reseau ses informations sont basées sur les Tics et le  développement durable ayant une portées sur le Cameroun et l'Afrique                                
Pour  tous ceux et celles qui désirent soutenir nos actions , veuillez cliquer simplement   sur les publicités  affichées sur notre blog
Michel Fosso (Coordonnateur du RICPTID) mail:micfosso@yahoo.fr-  Tél:  +237 677 69 56 18

 

Dérniers Infos TIC & Developpement

Cameroun. Réseaux Sociaux : Paul Biya veut des ministres «Androïdes» Après avoir demandé le 11 février dernier, lors de la 50ème Fête de la Jeunesse, à la jeunesse dite Androïde de son pays, de saisir les opportunités qu’offrent les TIC (Technologie de l’Information et de la Communication), le président Paul Biya prescrit à ses ministres d’être plus présents sur le World Wide Web.
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 22:37

Le secteur des NTIC est bien structuré au Cameroun. 4 organismes réglementent ce secteur, chacun ayant un rôle bien défini :

- le Ministère de la Poste et des Télécommunications,
- L'Agence Nationale des Technologies de l'information et de la communication (ANTIC),
- Le Centre national de Développement de l'Informatique (CENADI),
- L'Agence de la Régulation des Télécommunications (ART).

1) Le Ministère de la Poste et des Télécommunications :

Le MINPOSTEL exerce la fonction de réglementation et supervision générale du secteur. Il élabore et met en œuvre la politique sectorielle des télécommunications. Il assure la tutelle des entreprises de télécommunication et la gestion du spectre des fréquences.

La politique sectorielle mettra l’emphase sur le développement des infrastructures et réseaux de télécommunications ouverts au public, mais également ceux de développement d’une industrie viable de fabrication des équipements et des matériels de télécommunications ainsi que de production d’une main d’œuvre suffisante et qualifiée nécessaire à la société et à l’économie de l’information et du savoir.

Dans sa vision, la stratégie en cours d’élaboration, vise à accroitre l’offre et l’usage des TIC en vue d’accélérer la croissance économique, de garantir la compétitivité du territoire camerounais dans le monde global et d’assurer le bien être économique, social et culturel de tous les camerounais.

Dans ses principes, la stratégie va accorder la priorité aux programmes et initiatives qui contribuent au renforcement des capacitives de réalisations des Objectifs Du Millénaire, de ceux de réduction de la pauvreté et de bonne gouvernance.

2) L'Agence Nationale des Technologies de l'Information et de la Communications (ANTIC) :

L’ANTIC créée par décret depuis 2002, n’est pas encore opérationnelle. Ce retard dans la mise en application du décret de création pénalise en quelque sorte le secteur dans la mesure où les actions restent encore disperses et la politique et stratégie en matière des TIC ne sont toujours pas élaborées. Bien que le MINPOSTEL ait été investi de cette responsabilité de promotion, vulgarisation des TIC, il n’a pas les moyens, surtout en ressources humaines, suffisants pour mener les actions dans le domaine des TIC particulièrement le sous secteur informatique et internet. Les cadres sont tous des ingénieurs en télécommunication pour la plupart concevant l’approche genre comme la promotion de la femme.

Rattachée à la plus haute institution de l’Etat, la Présidence de la République, l’ANTIC jouera un rôle déterminant dans le développement de l’offre des TIC. Elle a pour mission de promouvoir et de suivre l’action gouvernementale dans le domaine des TIC. La mission qui lui est assignée accorde une place à la problématique du genre. En effet, elle sera chargée entre autres de:

Favoriser l’implication de tous les citoyens, sans discrimination, dans la société de l’information;

3) Le Centre National de Développement de l'Informatique (CENADI) :

Le Centre National de Développement de l’Informatique (CENADI) est chargé de l’informatisation et des réseaux téléinformatiques de l’Administration camerounaise et des Institutions publiques. Il s’est principalement occupé, jusqu’à ce jour, de la mise en œuvre et du suivi des projets informatiques ainsi que de la résolution des problèmes informatiques du Ministère des Finances et du Budget.

 

Selon les rapports d’enquêtes statistique, 0.57% population en 2005 possédait un ordinateur; 4 ordinateurs pour 1000 habitants en 2005, 0.0013% de la population à accès à Internet

 

En ce qui concerne  l’état de l’industrie des services de télécommunications, seule une société au Cameroun fait dans les services de télécommunications entre points fixes et mobile par satellite (SMS),

La téléphonie mobile terrestre en entre les mains de 2 opérateurs (sud africain et Français).

La Télécommunications mobiles personnelles par satellite (GMPCS) est le monopole d’une seule société privée.

On dénombre près de fournisseurs d’accès Internet avec une qualité de service très médiocre.

Sur près de 800 cybers café existant au Cameroun, Douala et Yaoundé totalisent plus de 600, il est à noté que compte tenue du mauvais service des fournisseurs d’accès ces cybers ferment presque chaque jour

 

Mettre les TIC au service des citoyens et des entreprises ainsi que des agents de l’Etat et des organismes publics par la promotion de l’accès facile aux informations publiques essentielles. 

4) L'Agence de la Régulation des Télécommunications (ART) :

L’ART est l’instance spéciale chargée de l’application des règles édictées.

Conformément à la loi 98/014 du 14 juillet 1998 régissant les télécommunications au Cameroun, l’ART assure la régulation, le contrôle et le suivi des activités des opérateurs et des exploitants du secteur des télécommunications. En tant que organe régulateur du marché concurrentiel des télécommunications,

Elle veille dans sa mission, au respect du principe d’égalité de traitement des usagers dans toutes les entreprises de télécommunications, 

Elle s’assure que l’accès aux réseaux ouverts au public s’effectue dans des conditions objectives, transparentes et non discriminatoires.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vos Anonces sur notre site

Passez vos Annonces sur notre site et bénéficiez de la meilleure visibilité du Web sur 


Donnez votre avis à propos
de notre Site

Les Tic et le développement durable au  Cameroun
Tel : +23777695618

Mail : cdevelopnet@yahoo.fr

PHOTO DU MOIS

La photo du mois affiche les outils TIC


 

TOP Teléchargement

3) Comment trouver des fonds auprès des organisations de financement ?
4)Tout savoir avant entamer un projet dit de  Developpement
5) Stratégie Nationale de Développement des TIC au Cameroun
6)Glossaire de mot de developpement.pdf
 

PUBLIER UNE INFORMATION
Vous avez une information, une correction, un témoignage ou un document  à publier? Alertez vite l'équipe de la rédaction  appuyez sur Contact et envoyer

Nous vous rappelons que vous êtes seul responsable des propos publiés sur notre blog.

LIENS PARTENAIRES

 

NOUS CONTACTEZ

Club RICPTID
Tél:    (237)677695618 / 
698506870

POUR NOUS ECRIRE CLIQUEZ SUR  :Contact 

VOTRE SOUTIEN COMPTE
Vous appréciez les articles que nous mettons en ligne et notre manière d'aborder l'actualité. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous offrir une information indépendante.
Merci de vos généreuses contributions.
Envoyer vos dons  ou contribution
par westen union
au nom du Ricptid

et signalez nous a cette adresse
Cliquez sur Contact