Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil Cliquez L'image Ci

  • : Cameroun -Tic & développement.net
  • Cameroun -Tic & développement.net
  • : Portail d'information du Réseau d'organisations de la société civile Camerounaise œuvrant pour les Tics et le développement durable du Cameroun
  • Contact

QUI EST EN LIGNE

Nombre de visiteurs ce jour
et ceux en ligne à l'instant

weblogs

ACTUALITEE TIC & DEVELOPPEMENT

Le réseau RICPTID collecte et indexe du contenu provenant de plus de 250 organes de presse ou media ainsi que  200  sources d'informations sans oublier ceux redigées par les correspondants du reseau ses informations sont basées sur les Tics et le  développement durable ayant une portées sur le Cameroun et l'Afrique                                
Pour  tous ceux et celles qui désirent soutenir nos actions , veuillez cliquer simplement   sur les publicités  affichées sur notre blog
Michel Fosso (Coordonnateur du RICPTID) mail:micfosso@yahoo.fr-  Tél:  +237 677 69 56 18

 

Dérniers Infos TIC & Developpement

Cameroun. Réseaux Sociaux : Paul Biya veut des ministres «Androïdes» Après avoir demandé le 11 février dernier, lors de la 50ème Fête de la Jeunesse, à la jeunesse dite Androïde de son pays, de saisir les opportunités qu’offrent les TIC (Technologie de l’Information et de la Communication), le président Paul Biya prescrit à ses ministres d’être plus présents sur le World Wide Web.
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 09:56

Des ministères pas « net » du tout

De nombreux départements ministériels méconnaissent la mise à jour de leur site web. D’autres n’en ont même pas au grand dam des usagers et des internautes.

A la cellule de communication du ministère des Finances, l’on ignore l’existence d’un site web consacré au ministère.

Or, il existe bel et bien, le portail web du ministère des Finances. Il existait plutôt, devrait-on écrire, car il n’est plus jamais actualisé. L’adresse : www.finances.cm.  Sur le site en question, il est encore mentionné « le ministère de l’Economie et des Finances », alors qu’il y a longtemps que l’on a dissocié l’Economie des Finances.  L’information la plus actuelle du portail date du 29 décembre 2005. Un communiqué du ministre de l’époque, Polycarpe Abah Abah. Pas surprenant donc que des responsables chargés de la mise à jour ignorent l’existence du site.

Ici, on affirme que c’est la division des systèmes d’informations qui s’occupe de la conception d’un nouveau site web. Le chantier est en cours. Mais en attendant, les journalistes et autres usagers doivent parcourir les différentes directions du Minfi pour avoir une quelconque information. Certains responsables du ministère exigent d’ailleurs une autorisation du ministre pour donner la plus banale information. Surtout quand on est journaliste. « Que voulez-vous que je vous dise ? Nous n’avons pas encore un site web », se désole un responsable de la cellule de communication du Minfi.

Le Minfi n’est pas seul dans cette situation. La dernière actualité du site web du ministère des Relations extérieures (http://www.diplocam.cm) date du 28 février 2008. Une déclaration du chef de l’Etat sur les émeutes de la faim. Sur celui du ministère des Affaires sociales (www.minas.cm), la dernière information est publiée le 25 novembre 2009 et porte sur la quatrième journée de l’action sociale.

Portails inexistants
Certains départements ministériels ont pris la peine de créer un site web qu’ils ont par la suite presque abandonné. D’autres n’en ont  même jamais eu. C’est le cas du ministère de l’Education de base (Minedub). Ici, les usagers, constitués de quelques 50 000 enseignants et instituteurs, sont obligés de se rendre à Yaoundé pour avoir une quelconque information sur leur dossier ou pour être au parfum de l’actualité de leur département ministériel. Anselme Elele, le chef de la cellule de communication de ce ministère, confiait au Jour, il y a trois mois, que les travaux pour la création d’un portail web étaient en cours et que cela nécessitait un temps considérable au vu des informations à collecter et à rassembler.

Au ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales, c’est presque le même langage. Aucune trace sur le web. « On attend actuellement le quitus du ministre pour lancer le site », confie Ousmanou Yero, le chef de la cellule de communication.  Pour celui-ci, un comité a travaillé pour la conception du site web et actuellement il se consulte uniquement en interne. L’on pourrait classer dans la même veine le ministère de la Défense ou encore le ministère de la Santé qui a abandonné son site après une attaque des hackers. L’on se rend compte, en fin de compte, que de nombreux ministères se contentent de créer un site web et en oublient l’actualisation alors que d’autres tardent  à emprunter le train de la modernité qui va à une vitesse impressionnante.  

Présidence de la République

Trois sites web pour peaufiner l’image de Paul Biya

Les internautes désirant obtenir les informations sur les activités officielles du président de la République du Cameroun, Paul Biya, ont l’embarras de choix. Trois sites web leur sont offerts sur la toile. www.prc.cm,  www.presidenceducameroun.com et www.prctv.cm.  Sur le premier site web, l’internaute retrouve les informations aussi diverses que la biographie du président, ses réalisations, ses discours, décrets et actes et surtout toute l’actualité officielle de Paul Biya.  Presidenceducameroun.cm propose des textes et vidéos ainsi qu’un fil d’actualité. www.prctv.cm propose quant à lui des vidéos des discours, sorties officielles et audiences de Paul Biya.

Adresse : www.prc.cm
Mise à jour : 4/5
Design : 3/5
Contenu : 4/5
Navigabilité : 3/5


Services du Premier ministre

Les textes législatifs en un clic

De nombreux journalistes doivent connaître ce site web. C’est en effet ici qu’ils peuvent retrouver plusieurs textes législatifs et décrets présidentiels. Victime de piraterie en septembre 2009, le site web des services du Premier ministre s’est refait une santé et s’est relooké il y a trois mois.  Mais seulement, certaines archives ont disparu. Selon des responsables rencontrés à la Primature, les archives qu’on retrouvait sur le site seront progressivement remises sur le portail.  

Adresse : www.spm.gov.cm
Mise à jour : 3/5
Design : 2.5/5
Contenu : 3.5/5
Navigabilité : 3/5


Minatd

Le portail de la décentralisation

Le site web du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation est un portail à conseiller aux élèves, étudiants et chercheurs et à tous ceux qui souhaitent obtenir des informations sur le processus de décentralisation au Cameroun. Les différents textes règlementaires organisant la décentralisation y sont téléchargeables, tout comme la loi du 15 décembre 2009 portant fiscalité locale. L’on y retrouve par ailleurs la carte administrative du Cameroun, la liste des 207 partis politiques légalisés, les acteurs de ce ministère et bien évidemment l’actualité du Minatd

Adresse : www.minatd.cm
Mise à jour : 4/5
Design : 3/5
Contenu : 4/5
Navigabilité : 3/5


Minsep

Le football camerounais en exergue

Le site web du ministère des Sports et de l’Education physique  est l’illustration parfaite de l’existence des sports mineurs au Cameroun.  Le site web a une rubrique consacrée à chaque discipline sportive. Mais seulement, seule la rubrique consacrée à la fédération camerounaise de  football est pourvue en informations. Rien à signaler au monde entier sur le basket-ball, le hand-ball, le rugby ou encore le volley-ball au Cameroun. Les informations ici ne sont pas actualisées et sont constituées uniquement de brèves, avec la part belle aux photos.

Adresse : www. minsep.gov.cm
Mise à jour : 2.5/5
Design : 3/5
Contenu : 1.5/5
Navigabilité : 3/5


Minepat

La fenêtre de la croissance

Les appels d’offres des marchés publics publiés par le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire sont disponibles sur son site web. C’est l’une des rubriques les plus visités du portail. L’avis de consultation pour une demande de cotation pour la conception et la réalisation des gadgets publicitaires pour cadeaux aux partenaires du Minepat est par exemple le plus consulté avec 196 clics. Sur ce site web, l’on retrouve également une documentation importante sur les investissements publics et sur le document de stratégie pour la croissance et l’emploi. Toute l’actualité concernant l’atteinte des objectifs du Document de stratégie pour la croissance et l’emploi y est publiée.

Adresse : www. minepat.gov.cm
Mise à jour : 3.5/5
Design : 2.5/5
Contenu : 3/5
Navigabilité : 2.5/5


Minpostel

La gouvernance électronique expliquée

L’internaute qui arrive sur le portail web du ministère des Postes et Télécommunications est tout de suite plongé dans l’actualité du secteur au Cameroun. Ainsi, dès la page d’accueil, on peut lire les grands titres de Minpostel-News. L’internaute peut également beaucoup apprendre sur le projet de la gouvernance électronique ou encore sur la stratégie sectorielle pour le développement des technologies de l’information et de la communication au Cameroun. Le site donne également un aperçu des acteurs publics et privés du secteur.

Adresse : www. minpostel.gov.cm
Mise à jour : 3/5
Design : 2/5
Contenu : 3/5
Navigabilité : 2.5/5


Minfopra

Pionnier de l’E-government

Le ministère de la Fonction publique et de la réforme administrative est celui qui offre sur son site web les services les plus innovants. Les fonctionnaires y ont la possibilité de mettre à jour leur informations, tout comme ils sont capables de consulter le niveau d’évolution de leur dossier. Un soulagement pour les fonctionnaires qui, par le passé, devaient se déplacer au ministère pour suivre leur dossier. Le site est aussi à conseiller à tous les jeunes diplômés en quête d’emploi, car les concours lancés par le Minfopra y sont également publiés.

Adresse : www. minfopra.gov.cm
Mise à jour : 2.5/5
Design : 2/5
Contenu : 3.5/5
Navigabilité : 2.5/5


Minesec

Le site des élèves et enseignants

Déjà 178 294 visites sur le site web du ministère des enseignements secondaires. C’est ce qu’on peut lire sur la page d’accueil de ce portail web. Un site web qui se veut « un recueil d'informations et d'outils de planification liés au ministère des Enseignements secondaires », dixit Louis Bapès Bapès. On peut y retrouver le calendrier de l’année scolaire 2010-2011 tout comme la liste des manuels scolaires de l’année scolaire en cours. Les enseignants peuvent également retrouver sur cet espace des informations et astuces pour  l’aboutissement rapide de leur  dossier de gestion de carrière.

Adresse : www. minesec.gov.cm
Mise à jour : 2.5/5
Design : 2/5
Contenu : 3/5
Navigabilité : 3/5


Minesup

La part belle aux concours

L’internaute qui visite le site web du ministère de l’Enseignement supérieur ce jour, 07 octobre 2010, est frappé par le nombre de résultats aux concours d’entrée dans les écoles et instituts supérieurs qui s’affichent sur la page d’accueil. Une grande surface du site est consacrée à cet effet. Mais surtout, les étudiants ont la possibilité de visiter, sur ce site web bien saturé, les bourses d’études offertes par les pays partenaires du Cameroun. On y retrouve, entre autres informations, la liste d’institutions privées d’enseignement supérieur qui bénéficient d’un accord de création.

Adresse : www. minesup.gov.cm
Mise à jour : 2.5/5
Design : 1.5/5
Contenu : 2.5/5
Navigabilité : 3/5


Minader

Pas grand chose sur le comice d’Ebolowa

Le graphisme du portail web du ministère de l’Agriculture et du développement rural est simple. Mais seulement, à ce jour, l’on n’y retrouve aucune information sur l’état d’avancement des préparations du comice agropastoral qui commence le 09 décembre 2010 dans la région du Sud.  Toutefois, un lien sur le site web consacré au comice y est disponible. Sur sa page d’accueil, le Minader présente à l’internaute ses objectifs et ses actions. L’on peut également y retrouver des informations concernant les programmes et projets financés par les bailleurs de fonds.

Adresse : www. minader.cm
Mise à jour : 2.5/5
Design : 3/5
Contenu : 2.5/5
Navigabilité : 3/5


Les autres sites web des ministères

Affaires sociales : http://www.minas.cm
Communication : www.mincom.gov.cm
Culture : http://www.mincult-cameroun.com
Développement Urbain et Habitat : http://www.minduh.gov.cm
Énergie et l'Eau : http://minee.gov.cm/
Environnement et Protection de la Nature : http://www.minep.gov.cm
Finances : http://www.finances.cm
Forêts et Faune : http://www.minfof.gov.cm
Jeunesse : http://www.minjeun.gov.cm
Petites et Moyennes Entreprises, de l'Économie Sociale et de l'Artisanat : http://www.minpmeesa.cm
Promotion de la Femme et de la Famille : http://www.minproff.gov.cm
Relations Extérieures : http://www.diplocam.cm
Tourisme : http://www.mintour.gov.cm
Travail et Sécurité Sociale : http://mintss.cm

Votre avis : Visitez-vous souvent les sites des ministères ?

Catherine Mongaré, enseignante : «  Je ne suis pas toujours satisfaite des sites des ministères »
Je visite de temps en temps certains sites des ministères, même si je ne suis pas toujours satisfaite. C’est juste lorsque j’ai besoin d’une information d’ordre capital, qui sied avec mon travail ou un quelconque voyage que je le fais. La dernière fois que j’ai visité un site web, c’était celui du ministère de la Jeunesse pour les colonies de vacances et c’est tout. Là-bas on retrouve tout ce qui concerne les lieux de ces colonies, le départ et même les prix dans tous les pays.

Patrick Nyanga, sans emploi : « J’espère trouver du travail  à travers ces sites »
Je visite constamment les sites web des ministères dans la mesure où j’espère trouver du travail. Je vais visiter le site  du ministère du Travail et de la Sécurité sociale. C’est vrai que ce n’est pas toujours actualisé, mais je le fais parce que j’estime que certains concours peuvent être lancés de façon inopinée. Et certains résultats des concours et examens sont publiés sur les sites comme ceux de la police et du ministère de l’Enseignement supérieur.

Nya Robenson, commerçant : « Je ne les visite plus»
J’ai abandonné je ne les visite plus. Pourtant, ce sont de bonnes initiatives à encourager. Mais puisque tout est caché dans notre pays, nous cultivons l’égoïsme et la méchanceté si une information est mise sur un site, il faut savoir  qu’elle n’est pas importante ou  qu’elle est déjà dépassée.  Pourtant ce n’est pas cela le rôle d’un site. Mais bon, cela fait partie des multiples choses qui vont mal au Cameroun. S’ils veulent fonctionner comme les Occidentaux, qu’ils équilibrent l’accès aux avantages pour tous les citoyens. C’est vraiment révoltant que les sites des ministères ne soient pas intéressants.

Simon Pierre Tshoungui, étudiant : « Ils ne donnent pas envie de les visiter»
Je visitais ces sites avant, mais actuellement, je ne le fais plus. Ils ne sont jamais disponibles. En plus, c’est du remplissage qu’ils font dans ces sites. Il n’y a aucune information. Par ailleurs, ces sites ne sont pas accueillants, les pages d’ouverture sont ternes, ce qui n’est pas le cas des sites européens.  Nous sommes obligés de faire nos recherches sur Google ou via Encarta, parce que nos sites camerounais ne donnent pas envie de les visiter. Il n’y a pas d’innovation. Les mêmes informations peuvent faire des mois à la une.  Cet éternel  quotidien fini par énerver.

Propos recueillis par Carole Tono (stg)


Partager cet article

Repost 0

commentaires

tatiana oumbe 10/11/2010 13:29



Il y a un site qui n'est pas mentionné ici, celui du Ministère des travaux publics: www.travauxpublics.gov.cm



Loth 09/10/2010 19:29



Il existe des ministères pas « net » du tout au Cameroun, et vous précisez en plus que de nombreux
départements ministériels méconnaissent la mise à jour de leur site web. C’se dommage, et là au moins vous avez raisons, votre remarque est pertinente. Vous voyez ? Nous au moins on est
démocrates et justes. C’est tout votre contraire !



Vos Anonces sur notre site

Passez vos Annonces sur notre site et bénéficiez de la meilleure visibilité du Web sur 


Donnez votre avis à propos
de notre Site

Les Tic et le développement durable au  Cameroun
Tel : +23777695618

Mail : cdevelopnet@yahoo.fr

PHOTO DU MOIS

La photo du mois affiche les outils TIC


 

TOP Teléchargement

3) Comment trouver des fonds auprès des organisations de financement ?
4)Tout savoir avant entamer un projet dit de  Developpement
5) Stratégie Nationale de Développement des TIC au Cameroun
6)Glossaire de mot de developpement.pdf
 

PUBLIER UNE INFORMATION
Vous avez une information, une correction, un témoignage ou un document  à publier? Alertez vite l'équipe de la rédaction  appuyez sur Contact et envoyer

Nous vous rappelons que vous êtes seul responsable des propos publiés sur notre blog.

LIENS PARTENAIRES

 

NOUS CONTACTEZ

Club RICPTID
Tél:    (237)677695618 / 
698506870

POUR NOUS ECRIRE CLIQUEZ SUR  :Contact 

VOTRE SOUTIEN COMPTE
Vous appréciez les articles que nous mettons en ligne et notre manière d'aborder l'actualité. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous offrir une information indépendante.
Merci de vos généreuses contributions.
Envoyer vos dons  ou contribution
par westen union
au nom du Ricptid

et signalez nous a cette adresse
Cliquez sur Contact