Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil Cliquez L'image Ci

  • : Cameroun -Tic & développement.net
  • Cameroun -Tic & développement.net
  • : Portail d'information du Réseau d'organisations de la société civile Camerounaise œuvrant pour les Tics et le développement durable du Cameroun
  • Contact

QUI EST EN LIGNE

Nombre de visiteurs ce jour
et ceux en ligne à l'instant

weblogs

ACTUALITEE TIC & DEVELOPPEMENT

Le réseau RICPTID collecte et indexe du contenu provenant de plus de 250 organes de presse ou media ainsi que  200  sources d'informations sans oublier ceux redigées par les correspondants du reseau ses informations sont basées sur les Tics et le  développement durable ayant une portées sur le Cameroun et l'Afrique                                
Pour  tous ceux et celles qui désirent soutenir nos actions , veuillez cliquer simplement   sur les publicités  affichées sur notre blog
Michel Fosso (Coordonnateur du RICPTID) mail:micfosso@yahoo.fr-  Tél:  +237 677 69 56 18

 

Dérniers Infos TIC & Developpement

Cameroun. Réseaux Sociaux : Paul Biya veut des ministres «Androïdes» Après avoir demandé le 11 février dernier, lors de la 50ème Fête de la Jeunesse, à la jeunesse dite Androïde de son pays, de saisir les opportunités qu’offrent les TIC (Technologie de l’Information et de la Communication), le président Paul Biya prescrit à ses ministres d’être plus présents sur le World Wide Web.
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 10:05

 
 

Un projet de construction d’un réseau de 3 200 km a été lancé le 22 décembre dernier à Kyé-Ossi.

Les paparazzis ont immortalisé la scène: le ministre des Postes et Télécommunications, le directeur général de Cameroon Telecommunications et l’ambassadeur de la République populaire de Chine, ont été mardi dernier à Kyo-Ossi, les premiers ouvriers du chantier de construction de la fibre optique sur l’axe Kye-Ossi-Mbalmayo-Yaoundé. La pelle en main, le ministre, l’ambassadeur et le DG ont remué le béton et posé la première pierre de ce chantier. Un gros projet, qui consiste à poser 3 200 km de fibre optique sur l’étendue du territoire. La desserte de Kyé-Ossi est un facteur d’intégration sous-régionale, dans la mesure où c’est une ville-carrefour, où se brassent les populations de la Guinée équatoriale, du Gabon et du Cameroun. Plusieurs autres villes du Cameroun seront aussi desservies : Kousseri, Limbé, Campo, Buéa, Bertoua, etc. Point n’est besoin d’insister sur les atouts de la fibre optique : l’amélioration de l’accès Internet, la baisse des coûts de la téléphonie, etc. Le projet soutenu par la République populaire de Chine vient s’ajouter à un autre, qui, on imagine ne tardera pas : celui de Central Africa Backbone (CAB) qui ambitionne d’interconnecter six pays de la sous-région

L'idée a germé en avril 2007 à N'Djamena lors du sommet des chefs d'Etat de la CEMAC. Ces derniers avaient adopté une déclaration commune sur la mise en oeuvre d'un réseau des télécommunications à haut débit en Afrique centrale. Sur leur instruction, la CEMAC a réalisé l'étude de faisabilité, financée par la Banque mondiale. A terme, le projet CAB favorisera l'accès des pays enclavés de la sous-région au câble sous-marin à fibre optique SAT-3 à partir de Douala. Autres avantages et non des moindres, le projet CAB aidera à réduire le fossé numérique dans les pays desservis. Il permettra aussi de faire baisser les coûts des services de TIC qui restent encore trop élevés en Afrique centrale. En 2007, la moyenne mondiale du coût des services était de 21 dollars contre 43 dollars en Afrique noire. Au Cameroun, cette moyenne se situe autour de 67 dollars.

L’intérêt des investisseurs est justifiable dans ce secteur. Les infrastructures de télécommunications prennent de plus en plus de l’importance. Au moment où le monde devient un village planétaire, la communication devient la base du développement. Les investisseurs ont besoin, par exemple, d’agir à temps réel dans un marché boursier quelconque, à partir de l’autre bout du monde. Cela passe forcément par les technologies de l’information de la Communication.

Que ce soit la construction de 3 200 km soutenue par la République populaire de Chine ou le projet CAB qui implique les bailleurs de fonds comme la Banque mondiale et la Banque africaine de développement, le souci est de réduire le fossé numérique au Cameroun et en Afrique centrale. Il suffit simplement d’assurer une bonne coordination de ces projets. Et surtout que cesse les querelles des administrations pour le contrôle de la fibre optique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vos Anonces sur notre site

Passez vos Annonces sur notre site et bénéficiez de la meilleure visibilité du Web sur 


Donnez votre avis à propos
de notre Site

Les Tic et le développement durable au  Cameroun
Tel : +23777695618

Mail : cdevelopnet@yahoo.fr

PHOTO DU MOIS

La photo du mois affiche les outils TIC


 

TOP Teléchargement

3) Comment trouver des fonds auprès des organisations de financement ?
4)Tout savoir avant entamer un projet dit de  Developpement
5) Stratégie Nationale de Développement des TIC au Cameroun
6)Glossaire de mot de developpement.pdf
 

PUBLIER UNE INFORMATION
Vous avez une information, une correction, un témoignage ou un document  à publier? Alertez vite l'équipe de la rédaction  appuyez sur Contact et envoyer

Nous vous rappelons que vous êtes seul responsable des propos publiés sur notre blog.

LIENS PARTENAIRES

 

NOUS CONTACTEZ

Club RICPTID
Tél:    (237)677695618 / 
698506870

POUR NOUS ECRIRE CLIQUEZ SUR  :Contact 

VOTRE SOUTIEN COMPTE
Vous appréciez les articles que nous mettons en ligne et notre manière d'aborder l'actualité. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous offrir une information indépendante.
Merci de vos généreuses contributions.
Envoyer vos dons  ou contribution
par westen union
au nom du Ricptid

et signalez nous a cette adresse
Cliquez sur Contact