Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil Cliquez L'image Ci

  • : Cameroun -Tic & développement.net
  • Cameroun -Tic & développement.net
  • : Portail d'information du Réseau d'organisations de la société civile Camerounaise œuvrant pour les Tics et le développement durable du Cameroun
  • Contact

QUI EST EN LIGNE

Nombre de visiteurs ce jour
et ceux en ligne à l'instant

weblogs

ACTUALITEE TIC & DEVELOPPEMENT

Le réseau RICPTID collecte et indexe du contenu provenant de plus de 250 organes de presse ou media ainsi que  200  sources d'informations sans oublier ceux rédigées par les correspondants du réseau ses informations sont basées sur les Tics et le  développement durable ayant une portées sur le Cameroun et l'Afrique                               
Pour tous ceux et celles qui désirent soutenir nos actions , veuillez cliquer simplement   sur les publicités  affichées sur notre blog   Michel Fosso (Coordonnateur du RICPTID) mail:micfosso@yahoo.fr-  Tél:  +237 677 69 56 18                                 

Dérniers Infos TIC & Developpement

Cameroun. Réseaux Sociaux : Paul Biya veut des ministres «Androïdes» Après avoir demandé le 11 février dernier, lors de la 50ème Fête de la Jeunesse, à la jeunesse dite Androïde de son pays, de saisir les opportunités qu’offrent les TIC (Technologie de l’Information et de la Communication), le président Paul Biya prescrit à ses ministres d’être plus présents sur le World Wide Web.
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 17:55
 

La mise en place de l’«e-government» favorisera dès août prochain l’accès aux services administratifs via Internet et permettra de lutter contre la délinquance cybernétique.

 
© D.R. l’«e-government» .
 
Les rapports entre l’administration et ses usagers devraient connaître un coup d’accélérateur d’ici à août prochain. Avec la mise en service du projet «e-government», un usager pourra rester surplace et accéder à des services publics, obtenir un acte d’état civil, effectuer des opérations bancaires, suivre une procédure ou commander un achat sur Internet à partir de son ordinateur à domicile. Désormais, l’usager pourra, par exemple, télécharger, en fonction de ses besoins, un formulaire de dossier, sans avoir besoin d’aller s’aligner comme par le passé.

D’après Soraya Hijazi, directeur général de High Tech Telesoft, partenaire technique du gouvernement dans ledit projet, «il s’agit d’un ensemble d’applications qui permettent aux usagers d’accéder à des services publics, à des services offerts par les opérateurs économiques comme les banques, les sociétés de vente à distance à travers des transactions électroniques au moyen d’Internet dans un réseau sécurisé.» La mise en place d’une Autorité de certification dotée d’une plate-forme d’infrastructure à clé publique (ICP ou PKI) permettra de délivrer des certificats électroniques d’identification et d’authentification des différents usagers, administrations, des banques et des entreprises lors des transactions électroniques. En plus, le e-government favorisera la sécurisation des documents à travers l’utilisation d’un papier sécurisé comptant plusieurs filigranes rendant sa falsification difficile et facilement détectable à l’instar des billets de banque.


Au-delà du souci d’alléger les tracasseries rencontrées par les usagers dans les administrations et les procédures interminables, il est question pour le gouvernement de mettre un terme à un phénomène qui n’avait que trop duré avec des conséquences multiformes : la délinquance cybernétique. Car, du fait de l’expansion des nouvelles technologies de l’information et de la communication, les atteintes aux systèmes de défense nationale, l’arnaque, l’escroquerie, la cyberpornographie, les intrusions dans les systèmes bancaires et le chantage ont fini par se développer au sein de la société.


La descente effectuée le 8 juillet dernier par Jean-Pierre Biyiti bi Essam, ministre des Postes et Télécommunications, au siège du projet e-government situé à l’immeuble jouxtant le lieu dit SONEL centrale (pour celui qui vient du côté de la voirie municipale), a permis de constater que le projet est bien installé et très avancé. «Il pourra décoller en août après l’installation complète des équipements», a-t-on appris surplace des différents responsables dudit projet.


Ce projet qui intervient au lendemain de l’adoption par l’Assemblée nationale d’un projet de loi sur la cybercriminalité, fait partie d’une volonté commune des chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), réunis en avril 2008 à N’djamena au Tchad, d’installer la Central African Backbone (CAB) dans l’optique de mettre en œuvre un réseau de télécommunications haut débit dans la sous-région.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vos Anonces sur notre site

Passez vos Annonces sur notre site et bénéficiez de la meilleure visibilité du Web sur 


Donnez votre avis à proposde notre Site

Les Tic et le développement durable au  Cameroun
Tel : +23777695618

Mail : cdevelopnet@yahoo.fr

PHOTO DU MOIS                                                                                                                                                                          La photo du mois affiche les outils TIC

TOP Teléchargement

3) Comment trouver des fonds auprès des organisations de financement ?
4)Tout savoir avant entamer un projet dit de  Developpement
5) Stratégie Nationale de Développement des TIC au Cameroun
6)Glossaire de mot de developpement.pdf
 

PUBLIER UNE INFORMATION
Vous avez une information, une correction, un témoignage ou un document  à publier? Alertez vite l'équipe de la rédaction  appuyez sur Contact et envoyer

Nous vous rappelons que vous êtes seul responsable des propos publiés sur notre blog.

LIENS PARTENAIRES

 

NOUS CONTACTEZ

Club RICPTID
Tél:    (237)677695618 / 
698506870

POUR NOUS ECRIRE CLIQUEZ SUR  :Contact 

VOTRE SOUTIEN COMPTE
Vous appréciez les articles que nous mettons en ligne et notre manière d'aborder l'actualité. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous offrir une information indépendante.
Merci de vos généreuses contributions.
Envoyer vos dons  ou contribution
par orange money-mobile money
au 677695618 ou au 698506870

et signalez nous a cette adresse
Cliquez sur Contact