Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil Cliquez L'image Ci

  • : Cameroun -Tic & développement.net
  • Cameroun -Tic & développement.net
  • : Portail d'information du Réseau d'organisations de la société civile Camerounaise œuvrant pour les Tics et le développement durable du Cameroun
  • Contact

QUI EST EN LIGNE

Nombre de visiteurs ce jour
et ceux en ligne à l'instant

weblogs

ACTUALITEE TIC & DEVELOPPEMENT

Le réseau RICPTID collecte et indexe du contenu provenant de plus de 250 organes de presse ou media ainsi que  200  sources d'informations sans oublier ceux rédigées par les correspondants du réseau ses informations sont basées sur les Tics et le  développement durable ayant une portées sur le Cameroun et l'Afrique                               
Pour tous ceux et celles qui désirent soutenir nos actions , veuillez cliquer simplement   sur les publicités  affichées sur notre blog   Michel Fosso (Coordonnateur du RICPTID) mail:micfosso@yahoo.fr-  Tél:  +237 677 69 56 18                                 

Dérniers Infos TIC & Developpement

Cameroun. Réseaux Sociaux : Paul Biya veut des ministres «Androïdes» Après avoir demandé le 11 février dernier, lors de la 50ème Fête de la Jeunesse, à la jeunesse dite Androïde de son pays, de saisir les opportunités qu’offrent les TIC (Technologie de l’Information et de la Communication), le président Paul Biya prescrit à ses ministres d’être plus présents sur le World Wide Web.
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 05:49

Le Quotidien Mutations (Yaoundé)

Le pape invite les ministres du Christ à utiliser les nouveaux médias pour diffuser et communiquer l'évangile.

Cette exhortation du chef de l'église catholique trouve un terrain infertile au niveau du Cameroun, quant à la diffusion et à la communication de l'évangile sur la Toile. Car, dans les 23 diocèses qui constituent les provinces ecclésiastiques du pays, le frémissement numérique ne se fait pas encore ressentir. Selon les responsables de Conférence épiscopale nationale, seuls 7 ou 8 de ces diocèses sont présents sur le Net, et, moins de quatre sont actualisés.

Ce qui est différent pour le site de la cathédrale Notre des Dames des victoires de Yaoundé, où on retrouve des homélies de l'archevêque et consulter d'autres actes de ce dernier. «L'église a une tradition de communication mais pour ce qui concerne le Net ;

mais à Yaoundé les gens préfèrent le site de la cathédrale qui est plus actualisé», explique Félix Désiré Amougou, responsable de la communication de l'archidiocèse de Yaoundé.

S'il n'y a pas de place pour l'information qui ne concerne pas l'église sur ces plates-formes, cependant pour justifier cette présence timide sur la Toile, les responsables brandissent la méfiance des leaders sociaux vis-à-vis de la presse.

Ceux-ci sont traversés par une prudence assimilable à la démission. «Certains d'entre eux, ajoute-t-il, ont une relation conflictuelle à l'égard de toute initiative de même nature niant par là même les prouesses de la technologie qui fait partie de l'être social.»

Coupures intempestives

Au-delà de la prudence, il y a aussi des problèmes d'énergie électrique. Certains diocèses du Cameroun ne parviennent pas à disposer d'une adresse Internet ou d'un site web du fait des infidélités du courant électrique.

Pourtant, malgré cette extrême méfiance à l'égard des Tic, les prélats se disent ouverts à la pénétration des nouveaux médias. «Personne ne peut plus vivre en dehors des Tic.

Nous essayons dans la mesure du possible pour la plupart des diocèses, d'avoir des sites web. Cela veut dire que ça nous intéresse. Parce qu'à travers les sites, on connaît nos diocèses.

Dans nos écoles nous initions les jeunes aux Tic, donc on ne peut plus vivre en dehors de ces technologies», explique Mgr Joseph Atanga, archevêque de Bertoua. Mais, pour l'évêque de Kribi, Mgr Joseph Befe Ateba, cette ouverture doit se faire avec plusieurs conditions.

«Autant Internet rend service, autant il peut être source de mauvaises rencontres et d'inclination au mal. Donc, l'église dit que c'est un instrument de communication efficace et ultramoderne, mais sachez qu'il y a le revers de la médaille ; on y va pas en laissant sa conscience dehors», explique le prélat.

Pour l'abbé Félix Désiré Amougou, «le fossé digital ou numérique, qu'il soit économique, culturel ou générationnel, a des conséquences pour ceux qui ont accès à ces technologies et ceux qui n'y ont pas accès».

Car, il est question pour l'église de trouver les voies pour améliorer l'adhésion des fidèles à ces outils, de définir les domaines ou les aspects chrétiens pouvant s'arrimer à la Toile. Si l'église ne veut pas être «mal vendue», «la culture des Tic doit davantage la préoccuper», conclut-il.

Partager cet article

Repost 0
Publié par mutation/Pierre Célestin Atangana - dans ACTUALITE SUR LES TIC ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE
commenter cet article

commentaires

Vos Anonces sur notre site

Passez vos Annonces sur notre site et bénéficiez de la meilleure visibilité du Web sur 


Donnez votre avis à proposde notre Site

Les Tic et le développement durable au  Cameroun
Tel : +23777695618

Mail : cdevelopnet@yahoo.fr

PHOTO DU MOIS                                                                                                                                                                          La photo du mois affiche les outils TIC

TOP Teléchargement

3) Comment trouver des fonds auprès des organisations de financement ?
4)Tout savoir avant entamer un projet dit de  Developpement
5) Stratégie Nationale de Développement des TIC au Cameroun
6)Glossaire de mot de developpement.pdf
 

PUBLIER UNE INFORMATION
Vous avez une information, une correction, un témoignage ou un document  à publier? Alertez vite l'équipe de la rédaction  appuyez sur Contact et envoyer

Nous vous rappelons que vous êtes seul responsable des propos publiés sur notre blog.

LIENS PARTENAIRES

 

NOUS CONTACTEZ

Club RICPTID
Tél:    (237)677695618 / 
698506870

POUR NOUS ECRIRE CLIQUEZ SUR  :Contact 

VOTRE SOUTIEN COMPTE
Vous appréciez les articles que nous mettons en ligne et notre manière d'aborder l'actualité. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous offrir une information indépendante.
Merci de vos généreuses contributions.
Envoyer vos dons  ou contribution
par orange money-mobile money
au 677695618 ou au 698506870

et signalez nous a cette adresse
Cliquez sur Contact