Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil Cliquez L'image Ci

  • : Cameroun -Tic & développement.net
  • Cameroun -Tic & développement.net
  • : Portail d'information du Réseau d'organisations de la société civile Camerounaise œuvrant pour les Tics et le développement durable du Cameroun
  • Contact

QUI EST EN LIGNE

Nombre de visiteurs ce jour
et ceux en ligne à l'instant

weblogs

ACTUALITEE TIC & DEVELOPPEMENT

Le réseau RICPTID collecte et indexe du contenu provenant de plus de 250 organes de presse ou media ainsi que  200  sources d'informations sans oublier ceux rédigées par les correspondants du réseau ses informations sont basées sur les Tics et le  développement durable ayant une portées sur le Cameroun et l'Afrique                               
Pour tous ceux et celles qui désirent soutenir nos actions , veuillez cliquer simplement   sur les publicités  affichées sur notre blog   Michel Fosso (Coordonnateur du RICPTID) mail:micfosso@yahoo.fr-  Tél:  +237 677 69 56 18                                 

Dérniers Infos TIC & Developpement

Cameroun. Réseaux Sociaux : Paul Biya veut des ministres «Androïdes» Après avoir demandé le 11 février dernier, lors de la 50ème Fête de la Jeunesse, à la jeunesse dite Androïde de son pays, de saisir les opportunités qu’offrent les TIC (Technologie de l’Information et de la Communication), le président Paul Biya prescrit à ses ministres d’être plus présents sur le World Wide Web.
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 13:19

Cameroon Tribune (Yaoundé)

interview

Qu'est ce que les investisseurs peuvent chercher dans le champ des TIC au Cameroun, M. le ministre d'Etat ?

Notre secteur est transversal. Autrefois, on disait que pour que les investisseurs soient attirés par un pays, il leur fallait au préalable un code des investissements incitatif et le plus libéral possible. Mais cela a cessé d'être une condition nécessaire et suffisante.

Pour vous donner un exemple, il y'a quelques années, quand il avait été question de construire le pipeline Tchad/Cameroun, l'entreprise COTCO avait demandé l'autorisation de poser tout au long de cet oléoduc la fibre optique qui devait lui permettre de rester en contact avec tous ses partenaires et avec le monde entier. Ce câble devait servir aussi bien pendant, qu'après le chantier dans le cadre de l'exploitation. Le Cameroun de manière logique n'a pas formulé d'objection estimant justement qu'il avait besoin d'infrastructures performantes parce que la fibre optique est ce qu'il y a aujourd'hui de meilleur comme support de transport, aussi bien de la voix, des données que de l'image Il a donc demandé que le câble posé prenne en compte non seulement les besoins d'exploitation de COTCO mais également ceux du développement des télécommunications et des TIC au Cameroun, d'où l'ajout de douze paires de fibres pour notre pays.

Malgré cet avantage, le Cameroun est à la traîne, on ne comprend pas…

Mais, il y a apparemment conflit dans la gestion de cette fibre optique, dites-nous, est ce le ministère ou la Camtel qui gère?

Le gouvernement ici comme ailleurs, avait donné cette exclusivité, à titre provisoire, à son opérateur historique, je dis bien à titre provisoire. Le gouvernement n’a jamais renoncé à son option de libéralisation. Et parce que c’est grâce à la libre concurrence que le développement

des entreprises peut se faire de manière équitable et vigoureuse pour aboutir à une baisse significative des tarifs.

Est-ce que vous pouvez préciser le rôle exact de Camtel dans le développement de cette fibre ?

Institutionnellement je vous l’ai dit, Camtel ne peut jouer de rôle que si elle a une autorisation expresse. Cette autorisation peut lui être accordée, mais en aucun cas, elle ne peut se l’octroyer elle-même. Ceci est clair. En plus, dois-je le rappeler, il ne peut pas y avoir de conflit de compétence entre un département ministériel et une entreprise placée sous sa tutelle.

Récemment, l’Etat a signé un prêt de 30 milliards avec la République populaire de Chine pour le développement de la fibre optique, à quand le démarrage de ce vaste chantier?

Effectivement, il y a eu signature d’un Protocole d’accord entre le Cameroun représenté par le ministre qui au sein du gouvernement camerounais s’occupe de ces questions (Ndlr, le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire) et Exibank Chine pour le déploiement de 3200 km de fibre optique. Le Protocole qui a été signé, il y a bientôt deux mois, devrait être complété par d’autres formalités au niveau de notre partenaire. Ce qui est en train d’être fait. Une fois que cela sera fait, le travail concret, c’est-à-dire le chantier, va démarrer au grand bonheur des camerounais. Cela ne saurait donc tarder.

Parlant de la téléphonie, la population pense que le coût reste très élevé, quel est le problème du Cameroun par rapport aux pays de même niveau de développement ?

Le problème se situe à trois niveaux, je vais les citer pour que tout le monde comprenne bien. Vous savez, dans le domaine de la téléphonie comme dans d’autres domaines de l’économie, c’est la libre concurrence qui apporte les meilleurs services au meilleur prix. Au Cameroun, il y’a deux opérateurs privés de mobiles. Quand il y a deux opérateurs, on parle de duopole ; et le duopole, vous convenez avec moi, n’est pas très loin du monopole, car pouvant favoriser des ententes. Vous comprenez aisément donc que dans notre pays aujourd’hui, le paysage de l’industrie de la téléphonie n’est pas suffisamment ouvert…

A quand donc ce troisième opérateur?


Je n’avais pas fini mon énumération, mais pour vous répondre, je ne révèle rien en disant que dans les pays de même niveau de développement que le Cameroun, on trouve trois à quatre opérateurs de téléphonie mobile. Nous tendons vers là. Comme vous m’avez entendu déclarer ces derniers temps.

La refonte de la loi sur les télécommunications qui est en chantier, va ouvrir plus de concurrence et permettre à terme l’agrément d’autres opérateurs. Je puis vous dire qu’il y en a qui frappent à nos portes et n’attendent l’aboutissement de cette réforme.

Par ailleurs, comme vous m’avez entendu dire, la technologie évolue très vite et nous sommes déjà au stade de la convergence, qui permet d’offrir sur le même support, la voix, l’image et les données. D’où, l’intérêt du changement de la législation

Partager cet article

Repost 0
Publié par Propos recueillis par Jeanine Fankam - dans ACTUALITE SUR LES TIC ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE
commenter cet article

commentaires

Vos Anonces sur notre site

Passez vos Annonces sur notre site et bénéficiez de la meilleure visibilité du Web sur 


Donnez votre avis à proposde notre Site

Les Tic et le développement durable au  Cameroun
Tel : +23777695618

Mail : cdevelopnet@yahoo.fr

PHOTO DU MOIS                                                                                                                                                                          La photo du mois affiche les outils TIC

TOP Teléchargement

3) Comment trouver des fonds auprès des organisations de financement ?
4)Tout savoir avant entamer un projet dit de  Developpement
5) Stratégie Nationale de Développement des TIC au Cameroun
6)Glossaire de mot de developpement.pdf
 

PUBLIER UNE INFORMATION
Vous avez une information, une correction, un témoignage ou un document  à publier? Alertez vite l'équipe de la rédaction  appuyez sur Contact et envoyer

Nous vous rappelons que vous êtes seul responsable des propos publiés sur notre blog.

LIENS PARTENAIRES

 

NOUS CONTACTEZ

Club RICPTID
Tél:    (237)677695618 / 
698506870

POUR NOUS ECRIRE CLIQUEZ SUR  :Contact 

VOTRE SOUTIEN COMPTE
Vous appréciez les articles que nous mettons en ligne et notre manière d'aborder l'actualité. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous offrir une information indépendante.
Merci de vos généreuses contributions.
Envoyer vos dons  ou contribution
par orange money-mobile money
au 677695618 ou au 698506870

et signalez nous a cette adresse
Cliquez sur Contact